16
Oct

L'ISF devient l'IFI : ça veut dire quoi exactement ?

Jeudi 12 octobre 2017, les députés ont adopté un amendement : celui de la mutation de l’impôt sur la fortune qui devient l’impôt sur la fortune immobilière.
 
Zoom sur cette mesure des plus controversées du projet de loi de finance 2018.
L’ISF concernait les particuliers dont le patrimoine net dépassait les 1,3 Millions d’euros et taxait tous les actifs nets en dehors des œuvres d’art et de l’outil de travail.
Etaient concernés les biens (immeubles, meubles, valeurs mobilières et tous portefeuilles financiers) et l’’usufruit.
 
L’IFI, quant à lui, ne taxera que les biens immobiliers et valeurs mobilières majoritairement composées d’immobilier (SCPI, SCI).
 
Une exception a été votée relativement aux signes extérieurs de richesse tels que yachts, voitures de luxe, jets, et lingots d’or qui feront l’objet d’un régime d’exception dont les contours ne sont pas encore définitivement arrêtés.
 
L’objectif affiché de cette réforme est déclaré être le soutien de l’emploi en orientant l’argent investi dans les actifs que l’exécutif considère comme non productif (immobilier) vers les actifs que ce dernier considère comme productif (les valeurs mobilières).
Il existe un débat sur le sujet. Certains membres de la majorité parlementaire considèrent ces options comme dangereuses en ce sens où la santé économique hexagonale est, aujourd’hui, directement liée au regain de vitalité de l’activité immobilière...
 
L’IFI risque donc d’affaiblir structurellement le secteur de l’immobilier au mépris de cet adage : « Quand l’immobilier va, tout va… »

Ajouter un commentaire

Infos légales     réalisation Amenothès Conception