Accès rapides


Accueil
Vous comprendre
Recrutement
Cas pratiques
Lexique
Actualités
Cookies

Billet Patrimonial N°3

10 juillet 2019


Cette troisième édition de la Newsletter traite de deux points qui défraient la chronique ...

- Les niveaux incroyablement bas des taux

- Les Bitcoins, une valeur d'échange qui se prend pour une monnaie...

 

1. Les niveaux incroyablement bas des taux

Les niveaux de loyers de l'argent sont à un point tel que l'on pourrait se dire que les banques et les autres institutions financières ne veulent plus rémunérer votre argent...

En effet, contre le dépôt de vos avoirs, là où en 1992 les banques vous offraient du 8%, ce qui voulait dire "Venez !!", elles vous offriront du 0,50%, voir pour certaines des taux négatifs ce qui veut dire "Ne venez pas"...

En revanche, pour les prêts (taux débiteurs), c'est une autre logique... Aujourd'hui, il faut tant que cela est possible avoir un crédit dès lors qu'on sait pouvoir le rembourser, que l'investissement est pertinent et que l'on a correctement négocié sa couverture d'assurance sur les prêts...

Rendez-vous compte ! Un prêt de 200 000€ engendrait des remboursements mensuels de 1672,88€ sur 20 ans à 8% alors même que le même montant occasionne aujourd'hui des remboursements de 942€ sur la même période mais à 1,25%. Cela compense très sérieusement une partie de la hausse hors Paris... Une véritable aubaine !! aujourd'hui pour "se planter" avec une opération immobilière, il faut le faire exprès...

 

2. Les Bitcoins, une valeur d'échange qui se prend pour une monnaie...

La Révolution des "valeurs d'échange" électroniques qui se veulent des monnaies... De quoi parle-t-on exactement ?

De monnaies électroniques ? Non car la qualification de "monnaie" est aujourd'hui le privilège des États. En effet, dans leurs pouvoirs d'Imperium et de Dominium est inclus ce pouvoir de battre monnaie et ce devoir régalien d'en assurer la contrepartie, en or le plus souvent...

Alors, quid des "valeurs d'échange" électroniques ? Les crypto-monnaies... Pour elles, nulles contreparties à la charge de ces États virtuels et nuls droits opposables aux tiers pour les utilisateurs internautes...

Tout fonctionne tant que cela fonctionne... mais en cas de "clash", juste un ou plusieurs "jetons" virtuels sur internet avec une valeur d'échange aléatoire ou devenue dérisoire, voir les "boutons" de tulipes au XVIIIème siècle sont à l'origine des premières crises financières. En revanche, au-delà de la valeur spéculative, les crypto-monnaies peuvent représenter de véritables et très pertinentes valeurs d'échanges...

 

Investir ou placer ?

Les Français fâchés avec l'économie ? Sans doute.
Trop d'épargne liquide ? Peut-être.
Pas assez de connaissances sur les placements ? C'est sûr.

Voici un article clair et original sur la différence entre "placer" et "investir"
https://www.pierrepapier.fr/dictionnaire/investir-ou-placer/

Accéder à nos réseaux